9b138f4f_1Jeanne, "La Petite fille se souvient" suite

         

          Quand sa maman fut enterrée, il leur a fallu se battre pour     rester tous unis.

          A cette époque là, les assistantes sociales n'avaient rien à voir avec celle de maintenant. Elle étaient étriquées dans leur tailleurs, les cheveux tiré en chignon sur l'arrière de la tête. Jeanne se souvent de celle qui était venue chez elle Madame REYOS. Jeanne ne l'aimais pas cette femme.

          Au vu de l'état alcoolique dans lequel était le père, cette femme envoyée par les services sociaux était venue lui proposer le placement des enfants dans des foyers. Celui de Jeanne se trouvait en banlieue à Rambouillet. Se voir séparée de sa fratrie fut quelque chose d'insupportable,les enfants étaient arrivés à décider leur père de se faire désintoxiquer pour qu'ils puissent rester à la maison.

          Il est allée faire une cure à l'hôpital Krémelin Bicêtre. Il se trouvait dans une chambre à deux lit. Quand les enfants allaient lui rendre visite, il leur demandait de lui ramener un litre de vin rouge. Ils étaient très jeunes et ils lui apportaient. Cela bien sûr était strictement interdit, mais il leur disait de le mettre dans un sac et d'envelopper la bouteille dans du papier journal. Elle lui disait qu'il ne fallait pas. "Mais si on a le droit, mais ils ne doivent pas le voir". Gamines comme elles étaient sa jeune soeur et elle le faisaient.

          Malgré ça, sa cure fut une réussite.

           Il est rentré chez lui et les enfants n'ont pas été placés.

          Jeanne connu à ce moment là un père tout à fait différent de celui qu'il était avant. Il était devenu gentil, blagueur, plein d'attention pour les enfants. Jeanne se disait qu'il aurait du être comme cela, avant du temps où sa maman était encore de ce monde.

Merci d'avoir pris du temps pour suivre la vie de Jeanne.

Bonne journée à toutes.

Bisous

bd51e185_1SUNNY